- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Sabotage

La destruction de biens matriels peut-elle trouver sa place dans le cadre dune stratgie de laction non-violente ? La  violence  perptre contre les biens matriels nest pas immorale en soi : ils nen souffrent pas. Cependant, les propritaires de ces biens peuvent ressentir cette destruction comme une violence commise leur encontre. Par ailleurs, une telle destruction risque dindisposer une partie de lopinion publique et savrer ainsi contre-productive par rapport la fin recherche. Les actions de sabotage doivent donc tre particulirement bien cibles pour sintgrer la dynamique dune lutte non-violente. En aucun cas, il ne peut sagir de dtruire pour dtruire, seule fin de causer des dommages matriels ladversaire. Le fait de casser des vitrines de magasins ou de mettre le feu des voitures na jamais fait avancer la moindre cause. De telles destructions ne peuvent que discrditer les  casseurs  auprs de lopinion publique et servir justifier la rpression.

Le  sabotage non-violent  ne peut avoir pour objectif que dempcher ladversaire daccomplir une injustice en le privant des moyens qui lui sont ncessaires pour agir. Il est essentiel dtablir clairement que les biens dtriors servent directement perptrer linjustice. Chaque fois que cela est possible, il faut d-construire plutt que dtruire, dmonter plutt que saccager, dfaire plutt que casser. Tout particulirement, le recours aux explosifs susceptibles de causer dimportantes destructions est inopportun dans le cadre dune lutte non-violente. Mme si toutes les prcautions sont prises pour que ces actes de sabotage ne tuent ni ne blessent personne, par le fait mme quils ont la capacit technique de blesser et de tuer, ils seront probablement perus comme des actes de violence par lopinion publique qui les condamnerait comme tels. On crerait alors un climat psychologique de peur qui ne permettrait plus la mobilisation du plus grand nombre.

Le sabotage technologique qui consiste mettre hors dusage certains instruments ou certains quipements de ladversaire peut sintgrer dans une stratgie de laction non-violente. Le plus souvent, il suffit denlever telle ou telle pice ncessaire leur fonctionnement pour les rendre inutilisables. Ce qui est plus appropri aux conditions dune lutte non-violente, cest de multiplier les sabotages discrets dont leffet paralysant peut tre trs important. On peut accumuler les pannes mineures qui peuvent neutraliser des systmes entiers. De mme, le piratage informatique peut mettre mal les moyens de communication de ladversaire.

Pour empcher un train de circuler, plutt que de faire sauter un pont, il est plus simple denlever quelques pices ncessaires au fonctionnement de la locomotive. De mme, au cours dune grve, les ouvriers peuvent enlever telle ou telle pice dune machine afin quaucun briseur de grve ne puisse la faire marcher. Il est bien quils en prennent le plus grand soin, en lhuilant et la dposant dans un tissu, afin de pouvoir la remettre sa place le jour de la victoire

Gnralement, les actes de sabotage se feront en violation de la loi dont les dispositions garantissent la sret des biens. Il reviendra aux rsistants dassumer les consquences de leurs actes de dsobissance civile.

Dsobissance civile  

return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ